Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 14:22

SEGA consacrait un espace dédié à son histoire, depuis sa première console, la SEGA SG-1000 Mark I, jusqu'à sa situation de développeur-tiers, avec consoles, jeux, affiches, peluches, figurines, exposés en vitrine. Il y avait aussi des consoles et des bornes d'arcade disponibles pour s'essayer aux jeux d'antan.






Voici donc le SEGA Museum : Les premières consoles de SEGA ne furent commercialisées qu'au Japon. Voici la SG-1000II, sortie en 1984. Elle se jouait avec clavier. Les jeux étaient disponibles sous forme de cartouches, mais aussi de cartes (il fallait alors un adaptateur).



Le succès de SEGA est arrivé avec la Mk-III, plus connue sous le nom de Master System en occident. Les deux machines sont présentées accompagnées de quelques uns de leurs jeux les plus célèbres. Nous sommes alors en 1984 (1986 en Europe), et le grand concurrent de l'époque s'appelle Nintendo, qui cartonne avec sa Famicom (NES)



Décidé cette fois-ci à ne pas se faire prendre de vitesse, SEGA sort dès 1988 sa console 16-bits. Je ne vous fais pas l'affront de vous présenter la Megadrive, présentée ici avec tous ses périphériques : le 32-X et le Mega-CD. La console en bas à droite porte le nom de Multimega, et combine une Megadrive et le Mega-CD.



On passe aux portables, avec la Game Gear (je ne me souvenais pas qu'elle était si grosse), et la PICO, une curiosité à l'intérêt limité. La Game Gear sort en 1990, et se postionne une fois encore en concurrence frontale avec Nintendo, qui connait un succès insolent avec sa Game Boy. Bien qu'offrant des capacités supérieures à sa rivale, avec notamment son écran couleur, elle ne sera jamais en mesure de rivaliser avec la monochrome de Nintendo, la faute principalement a une autonomie incompatible avec le jeu portable.



La dernière console de SEGA sort en 1998 et se nomme la Dreamcast. Il s'agit de la première console 128 bits commercialisée, avant la Playstation 2 et la Nintendo Game Cube. La grande nouveauté est qu'elle propose un modem integré, pour jouer en ligne. Les jeux tournent sur un format propriétaire, le GD-Rom, hybride entre un CD-Rom et un DVD.



SEGA est désormais un éditeurs-tiers prolifique, sur Nintendo Game Cube, Wii, X-Box 360, Playstation 2 et 3, et Nintendo DS. La société continue aussi de produire en arcade, principalement pour le Japon.



SEGA a ses fans qui seraient prêts à dépenser des sommes folles pour acquérir quelques produits dérivés : peluches, figurines, Original Soundtracks, figurines, statuettes, porte-clefs, badges, crayons, accessoires de jeu, etc...

Partager cet article

Repost 0
Published by Diddu - dans Japan Expo 2009
commenter cet article

commentaires

Sniper 08/08/2009 14:22

Je suis un fan des consoles de Nintendo,mais à l'époque où la Sega était un de ses concurrents,je dois avouer,que mon cœur balançait entre les consoles de salon de ces 2 grands noms du jeu vidéo.En matière graphique,les consoles de Sega étaient généralement en avance sur celle de Nintendo,surtout avec la Dreamcast qui avait certainement la meilleure qualité d'image en son temps.Lorsque,je revois Sonic sur les consoles de Sega,je ne peux m'empêcher d'être nostalgique.
J'espère qu'on continuera à raconter l'histoire de ces consoles,qui ont marqués leur temps.

Le Shad 06/07/2009 15:04

Avant d'être relégué au statu de développeur-tier, SEGA était sans nul doute l'un des derniers Peter Pan du jeu vidéo avec Nintendo. Les consoles de Maître Sega resteront dans mon cœur, plus particulièrement la Megadrive, la Saturn et la Dreamcast qui me font encore rêver aujourd'hui.

Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche