Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 15:32
Séquence émotion avec la visite d'Hiroshima, qui vaut surtout le détour pour son parc-mémorial. La viste commence par le dôme de la bombe A, seul vestige de l'Hiroshima d'avant la guerre. Presque miraculeusement, ce bâtiment est resté debout lors de l'explosion, qui eu lieu juste au-dessus, tout le reste de la ville ayant été complètement dévasté sur des kilomètres à la ronde. A l'intérieur du musée, il y a de nombreuses photos d'époque, où on ne voit que des gravas sur des kilomètres, un paysage complètement lisse et calciné, et se dressant tout seul, complètement perdu, ce fameux dôme de la bombe A. De nombreux débats ont alors eu lieu pour savoir s'il fallait garder ou raser ce bâtiment, qui a été finalement conservé et classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.



Puis, il faut traverser la Motoyasu, l'un des 2 bras du fleuve d'Hiroshima, pour arriver au parc-mémorial proprement dit, qui se trouve donc pris entre 2 bras de rivière.





Le parc-mémorial est composé de nombreux monuments, qui se réfèrent tous à une histoire particulière. Ainsi, à son entrée se trouve la cloche pour la paix, qu'on peut aller sonner. Il s'agit d'un symbole pour militer pour la paix dans le monde.





Ensuite se trouve l'ancienne fosse commune, où ont été enterrés les corps non reconnus ou non réclamés. Ce monument en forme de colline, avec une stèle à son sommet, est entretenu et fleuri par des anonymes qui prient pour que cette partie de la population ne soit pas oubliée.



Vient ensuite le très beau monument de la paix dédié aux enfants. Il a un attrait tout particulier : il est entièrement couvert de grues en papier. Ceci en hommage à une petite fille qui avait été irradiée par la bombe, mais n'était pas morte sur le coup. Elle avait perdu toute sa famille, mais était l'une des rares survivantes du bombardement. Elle grandi normalement jusqu'à l'âge de ses 12 ans, où elle développa une leucémie, en rapport avec le rayonnement de la bombe A. De son lit d'hopital, elle s'était jurée de survivre si elle réussissait à faire 1000 grues en papier. Une ancienne légende japonaise rapporte en effet que la grue est un animal qui peut vivre 1000 ans, et que quiconque plie 1000 grues en papier verra son voeu exaucé. Malheureusement, elle décéda avant, en ayant plié 644 grues. Ses amis d'écoles plièrent les 356 grues restantes, et elle fut enterrée avec ses 1000 grues. Son histoire fut rapidement relayée comme un symbole d'espoir, et désormais, le monument est sans cesse garni de grues en papier réalisées par des écoliers de tout le pays, et même de l'étranger. La grue demeure au Japon un symbole de longévité et de bonheur.





Plus loin, on peut voir le cénatophage, le monument principal du parc, en forme d'arche, où sont inscrits les noms de toutes les victimes de ce bombardement. Il y est écrit en japonais la phrase suivante : "dormez en paix, plus jamais cette erreur ne se reproduira". Le cénatophage s'ouvre sur une perspective qui passe par un plan d'eau au milieu duquel se trouve la Flamme de la paix, qui se consume en permanence, et ne sera éteinte que lorsque la dernière arme atomique aura été éliminée.







De chaque côté sur la photo ci-dessus, se trouvent les arbre du phénix , qui sont des arbres qui ont été calcinés par l'explosion et l'immense incendie qui s'en suivit, mais qui ne moururent pas. Les arbres ont été transplantés dans le parc et portent encore de nos jours de stigmates de brûlures sur l'un de leur côté, alors que l'autre côté a repoussé, et est désormais verdoyant. C'est encore un symbole fort d'espoir et un lieu de receuillement.

Enfin, à l'extrémité du parc se situe le musée du parc-mémorial, qui expose de nombreuses photographies d'époque, met en scène quelques vidéos, reconstitue les faits par diverses maquettes, et enfin, consacre toute une aile aux objets qui ont été récupérés, qui sont autant de témoins émouvants de cette catastrophe.



Bref, la visite de ce parc est un moment très émouvant, et l'ensemble est bien agencé, au coeur d'une ville qui a par ailleurs été totalement reconstruite et vit désormais comme tout le reste du Japon à 100 à l'heure.
Et pour ceux qui seraient inquiets d'un éventuel résidu de radioactivité, un compteur geiger est là pour nous montrer qu'il n'en reste plus rien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yann 22/10/2012 01:39

C'est le plus beau compliment que l'on puisse me faire ! どうもありがとう

Yann 21/10/2012 10:21

Tu as complètement raison. Et j'ai aussi fait comme tout le monde : Dôme et Musée.
C'est pour ça que c'est difficile de briser ce stéréotype entretenu et renforcé par de nouveaux touristes. Je prépare une refonte complète de mon blog pour communiquer sur Hiroshima.
En tous cas si tu veux mettre à jours tes photos d'Hiroshima pour casser le cycle, n'hésites pas : hiroshimasafari.com :D
Bon dimanche à toi.

Diddu 21/10/2012 23:44



J'ai effectivement visité ton site et tes photos m'ont enchantées.
Ca donne bien envie d'y retourner !



Yann 21/10/2012 06:03

Salut. A force d'avoir surfé sur tout les blogs traitant d'Hiroshima, je m'aperçois que la seule chose que les touristes voient de cette ville c'est le musée et le château. Hiroshima ce n'est pas
que le Dôme...Alors j'essaie de briser ce stéréotype tenace. Car après on entends les gens dire: Ben il n'y a rien à voir à Hiroshima à part le Dôme ...
Arf, Hiroshima, c'est un dialecte, des spécialités culinaires, des temples parmi les plus beaux du Japon,la mer, les îles les montagnes à moins de 10 min de train, c'est une ville vivante paisible
et agréable à vivre, c'est du Japon authentique en immersion totale.
Mais je comprends que les gens ne savent rien de ça. Aucun guides n'en parle et même la préfecture d 'Hiroshima ne communique que sur le Dôme. Alors oui c'est un passage obligé pour se souvenir
mais ça ne prends pas une journée. Et on pourrait dire pareil pour Miyajima...
En tous cas au moins tu es venue visiter ma ville. Il y a des gens qui pensent que c'est encore en ruines :D
Bonne journée.

Diddu 21/10/2012 10:06



Merci beaucoup pour ce commentaire éclairé, d'autant plus que j'apprécie moi aussi de découvrir les richesses du Japon et pas seulement les hauts-lieux touristiques très connus.
Cependant, lors d'un premier séjour à Hiroshima et à fortiori au Japon, on est nécessairement limité en temps et plus ou moins obligé de suivre les recommandations des guides touristiques. Encore
plus lorsqu'on ne maitrise pas la langue. Mais tombé sous le charme du pays, ce premier séjour, très loin d'être exhasutif, n'a fait au contraire qu'éveiller en moi le désir de revenir, ce qui
m'a été permis de faire 3 ans plus tard. Et je prépare désormais mon prochain séjour !



Jack 20/08/2009 18:43

L'histoire de la petite Sadako Sasaki (http://www.ten-ryu.org/article-34669460.html) est vraiment triste... d'autant plus quand on voit encore certains témoignages consécutifs des évènements historiques qui y sont liés.
Je n'ai pas eu la chance de voir Hiroshima... mais je pense que je ne suis pas sûr de pouvoir rester impassible devant ce monuments et les senbazuru sachant ce que ça représente.

Merci pour ces photos, tu me donnes envie de faire un passage à Hiroshima lorsque je retournerais voir ma belle famille à Tokyo dans quelques temps.

Diddu 20/08/2009 20:04


Oui, je pense que la visite d'Hiroshima vaut vraiment le détour pour son parc mémorial de la paix. Il est bien aménagé, avec plusieurs espaces bien définis se rapportant chacun à un évènement ou un
souvenir particulier. Le musée est lui aussi très émouvant, avec des expositions de débris, restes et témoignages, mais aussi des maquettes. Seul petit reproche, le musée n'évoque pas un seul
instant le contexte de la guerre et du bombardement. Il joue entièrement sur le sntiment anti-militariste. Mais le moment le plus émouvant de la visite reste effectivement l'histoire de Sadako
Sasaki.
Si tu as la chance d'avoir une belle-famille au Japon, n'hésite pas à t'y rendre, surtout que Miyajima n'est qu'à 20 minutes !


Asca 03/08/2009 23:41

Les mentalités ont bien changées. On est loin du Japon expansionniste des années 30 et 40.
Je dormirai moins bête ce soir en sachant que des arbres ont survécu au cataclysme et qu'ils sont encore là aujourd'hui. Stupéfiant.

Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche