Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 17:36
Lorsque Ninigi, le petit-fils de la grande déesse Amaterasu descendit sur terre, il fit la rencontre de Kono-Hana Sakuya-Hime, que nous nommeront plus simplement la princesse Sakuya ou Sakuya.
Sakuya est la déesse de la floraison. Son symbôle est la fleur de cerisier (Sakura en japonais). Elle est la fille de Ōyamatumi, le dieu des montagnes, et avait une soeur, Iwanaga, qui était la déesse des rochers.



Lorsque Ninigi croisa le regard de Sakuya, il en tomba immédiatement amoureux. Il fit alors une demande de mariage auprès d'Ōyamatumi, qui lui proposa plutôt d'épouser la soeur de Sakuya, Iwanaga. Mais Ninigi refusa, d'autant plus qu'Iwanaga était d'une affreuse laideur. Ōyamatumi accepta alors de donner la main de Sakuya à Ninigi. Mais folle de rage, Iwanaga maudit sa soeur Sakuya et toute sa descendance. Ainsi, la lignée de Sakuya ne vivrait jamais plus longtemps que l'éphémère durée de floraison des cerisiers, alors que les enfants d'Iwanaga auraient une vie aussi longue que des rochers. Or, il se trouve que dans la religion shintoïste, les empereurs du Japon descendent de l'union de Ninigi et de Sakuya. Ainsi, la famille impériale japonaise sera composée de mortels, victime de la malédiction d'Iwanaga. D'une manière générale, Sakuya est devenue la déesse symbôle du Japon, représentant la fleur de cerisiers, mais aussi la beauté éphémère. Son culte est célébré au Mont Fuji : cf le temple de Fuji Sengen Jinja.



Car Sakuya fut la première victime de la malédiction de sa soeur, et sa beauté n'illumina le monde que le temps d'une vie de fleur de cerisier. En effet, très peu de temps après sa rencontre avec Ninigi, Sakuya commenca à présenter les premiers signes d'une grossesse. Son ventre s'arrondissait tellement, que Ninigi se demanda si l'enfant qu'elle portait était bien de lui. Outrée par cette accusation de tromperie, Sakuya s'enferma alors dans une demeure surnaturelle. Et à l'accouchement, elle mis le feu à la maisonnée. Seul un enfant de Ninigi pourrait en sortir vivant. Sakuya mis alors au monde non pas un, mais en réalité trois enfants. Ceci expliquait pourquoi son ventre s'était autant arrondi dès le début de sa grossesse. Les 3 nouveaux-nés sortirent indemnes de la maison, ce qui confirma qu'ils étaient bien les fils de Ninigi. Malheureusement, Sakuya n'avait pas pensé à son propre sort, et ne survécut pas à l'incendie. Elle n'était en effet pas de la lignée de Ninigi. Avant de mourir, elle n'eut que le temps de baptiser ses 3 enfants, en référence à la terrible histoire de leur naissance. Elle appella l'ainé Hoderi no Mikoto, ce qui signifie feu brillant. Le cadet fut nommé Hosuseri no Mikoto, ce qui signifie feu persistant. Enfin, le benjamin prit le nom d'Hōri no Mikoto, dont la signification est feu vacillant. Ce dernier est le grand-père du premier empereur du Japon, Jimmu, dont l'existence n'apparait que dans les récits mythologiques.



Dans Ōkami, Sakuya n'est pas une déesse, mais un esprit gardien, celui des cerisiers. C'est elle qui éveille Amaterasu d'un long sommeil d'une centaine d'années. Elle réside à côté du village Kamiki, auprès d'un grand arbre nommé Konohana. Vous rappelez-vous le nom complet de Sakuya ? La boucle est bouclée, et la référence au mythe de Sakuya aussi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Almaya 18/01/2014 21:50

Merci pour ces légendes!
Bon week end!

Jean 04/10/2009 19:13


Son destin est un peu triste tout de même


Heracle 28/09/2009 17:17


Charmante cette fée :-p


Priorix 27/09/2009 00:12


Belle légende, on voit qu'elle représente beaucoup d'aspects de la culture japonaise.


Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche