Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 15:50
Une vieille légende japonaise datant de l'époque d'Edo raconte l'histoire d'un couple de petits vieux vivant dans la montagne. En lavant son linge dans la rivière comme elle en avait l'habitude, la grand-mère découvrit une grosse pêche flottant à la surface de l'eau. Elle la ramassa, et la ramena chez elle pour le déjeuner. Au moment du dessert, elle proposa à son mari de couper la pêche en deux afin qu'ils en mangent chacun la moitié. Mais en coupant la pêche, ils eurent la surprise d'y trouver un jeune garçon. Celui-ci expliqua qu'il avait été envoyé par le ciel pour eux, vieux couple sans histoire mais aussi et surtout sans enfant. Il fut nommé Momotarō, ce qui signifie "Le garçon né dans une pêche".


Momotarō était doté d'un solide appétit. Il mangeait des quantités impressionnantes de nourriture, et grandissait bien plus vite que les enfants de son âge. Ainsi, il devint rapidement un jeune homme grand et vigoureux. Bientôt, il fut assez costaud pour participer aux travaux dans les bois et dans les champs. Le vieux grand-père, un peu las et fatigué, lui demanda un jour de venir l'aider à ramasser quelques fagots de bois pour l'hiver. Mais Momotarō avait un vilain défaut : il était paresseux. Il passait ses journées à manger et à se reposer, et n'aimait pas travailler. Il n'avais d'ailleurs jamais effectué le moindre travail. Et à chaque fois qu'on lui demandait de l'aide, il inventait une nouvelle excuse. Ainsi, il prétextait ne pas avoir de hotte pour ramasser le bois. Avec les fagots qu'il avait ramassé, le grand-père lui en construisit une. Il demanda alors de nouveau de l'aide à Momotarō. Mais celui-ci répondit alors qu'il n'avait pas de sandale pour marcher dans les bois. La grand-mère se facha alors, et lui dit qu'il n'avait qu'à utiliser ses sandales de tous les jours.


Le lendemain, Momotarō parti donc avec quelques autres enfants du village pour récolter du bois. Mais une fois sur place, sa fainéantise reprit le dessus, et il resta à paresser dans l'herbe, en regardant les autres travailler et s'accorda même une petite sieste. En fin d'après-midi, les autres enfants lui dirent qu'ils allaient rentrer. Momotarō leur dit alors qu'il allait lui aussi ramasser un peu de bois avant de partir pour ne pas rentrer les mains vides. Les autres enfants lui dirent qu'il était trop tard et que la nuit allait tomber. Il se dirigea alors vers un grand arbre, et le plus naturellement du monde, le déracina et le ramena en le portant sur son épaule. Les enfants n'en croyaient pas leurs yeux, et bientôt, tout le village fut mis au courant de l'incroyable force physique de Momotarō. Le seigneur local entendit lui aussi parler de cet enfant à la force surhumaine. Il le chargea alors d'une mission de grande importance pour le royaume. Des brigands et des démons pillaient en effet régulièrement les villages et les paysans. Il lui demanda alors de se rendre dans leur fief, sur l'île d'Onigashima et de mettre un terme à leurs agissements. Devant l'importance de la tâche et la responsabilité qui lui était ainsi confiée, il accepta bien volontiers cette mission.


Le grand-père lui donna quelques gâteaux de millet pour le voyage. A la sortie du village, Momotarō croisa un petit chien qui lui demanda où est-ce qu'il se rendait, d'un air aussi décidé. Momotarō lui expliqua alors, fièrement, la mission que lui avait confié le seigneur. Le petit chien lui demanda ensuite ce qu'il transportait dans son sac. Momotarō lui répondit qu'il avait quelques provisions. Le chien lui demanda enfin s'il pouvait en avoir un peu, et qu'en échange, il l'accompagnerait. Momotarō lui donna un gâteau, et ils repartirent tous les deux en direction de l'île d'Onigashima. Plus loin sur la route, ils croisèrent un singe. Celui-ci posa les mêmes questions que le chien, et demanda lui aussi ce que contenait le baluchon de Momotarō. Il lui répondit qu'il contenait les meilleurs gâteaux de millet du Japon. Le singe lui en demanda un, Momotarō lui donna, et le singe se joignit au groupe. Plus loin encore, le trio croisa un faisan. Ce dernier demanda où se rendait ce drôle de groupe composé d'un garçon, d'un chien et d'un singe. Momotarō fit une nouvelle fois la même réponse, et le faisan demanda lui aussi à goûter à l'un des gâteaux de millet du jeune garçon. Momotarō lui en donna un et se lia d'amitié avec l'animal, qui se joignit au groupe.


Ils prirent alors le bâteau pour rejoindre l'ile d'Onigashima. Mais les heures s'écoulaient, et Momotarō n'apercevait pas l'ile. Il se mit à penser qu'ils ne prenaient peut-être pas la bonne direction, où alors qu'ils tournaient en rond sans s'en rendre compte. Alors le faisan prit un peu d'altitude, et guida le navire jusqu'à son objectif. Mais arrivé sur place, Momotarō fut bloqué par une lourde porte qui lui barrait le passage. Le singe escalada le mur d'enceinte du château des démons et ouvrit la porte de l'intérieur. Une fois dans la place, Momotarō menaça les démons, mais ceux-ci se moquèrent de lui. Le chien se mit à aboyer férocement, les mordit et les désorganisa. Momotarō dégaina alors le sabre qu'il avait pris soin d'emporter et remporta ainsi une brillante victoire. Les démons supplièrent le jeune homme de les épargner, et Momotarō leur accordit sa grâce à condition qu'ils ne troublent plus son pays.


En signe de victoire, il s'empara des innombrables trésors que les démons avaient entassés sur leur ile, et il rentra chez lui avec les 3 animaux. Il fut couvert de gloire dans son pays, et mena une existence heureuse et à l'abri du besoin.


Quel rapport avec Ōkami ? Réponse demain !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

SysTooL 13/10/2009 18:14


Une jolie histoire pour un personnage que j'ai découvert en me promenant dans les rues d'Okayama...

Systo-San


Diddu 13/10/2009 19:47


J'ai assisté à une fête à Okayama qui s'appelle justement l'Okayama Momotaro Festival. Mais je ne connaissais pas le conte de Momotaro à l'époque, et je n'avais donc pas compris.
Tout s'est éclairé lorsque j'ai découvert l'histoire de ce jeune garcon et le lien qui l'unissait à la ville. Je n'ai par contre pas vu la statue de Momotaro à Okayama.


Darckbishop 13/10/2009 16:59


Les gâteaux de millet ne seraient pas les Kibidangos dans Okami ?


Diddu 13/10/2009 19:45


Oui, tu as raison, les kibidangos sont justement des gâteaux de millet.
Et on doit en offrir à Momotaro dans le jeu.


pod 13/10/2009 16:09


Je crois que le rapport est que Momotaro est un garcon qui mange des gateaux de millet dans Okami.


Diddu 13/10/2009 19:39


Exact, tu as tout à fait raison. Mais tu verras qu'il y a plusieurs autres liens, entre le conte de Momotaro et les allusions qui y sont faites dans Okami.


Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche