Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 15:38
Jizō bosatsu est une divinité issue de la religion bouddhiste dédiée à l'altruisme. Historiquement, Jizō aide les âmes perdues à trouver le salut. Il s'est donné la tâche de vider les enfers, et lorsque ceci sera accompli, il pourra atteindre l'illumination parfaite, c'est-à-dire devenir Bouddha. Bien entendu, cette mission est impossible, et devenir Bouddha n'est pas un objectif en soi. Ce qui compte, c'est le chemin qui y mène et les actions à mener pour tendre vers cet idéal.
Ainsi, Jizō n'est pas tout à fait un dieu, ce n'est pas non plus une incarnation de Bouddha. C'est un bosatsu, qu'on pourrait comparer aux saints de la religion chrétienne.

http://lock07.free.fr/Okami/Jizobosatsu.JPG
Jizō existe dans l'ensemble des pays qui pratiquent le bouddhisme. Mais au Japon, il a un rôle légèrement différent et plus spécifique. Il est le protecteur des enfants morts. Et étant donné la place primordiale qu'occupe l'enfant dans la culture japonaise, Jizō est l'une des figures les plus aimées et vénérées du pays. Pour bien comprendre son rôle, il faut savoir que suivant les préceptes bouddhiques, les hommes doivent réaliser de bonnes actions durant leur vie. Cela leur permet de traverser le fleuve divin Sanzu. Hors, les enfants n'ont pas eu le temps de cumuler suffisament de mérite dans leur vie pour le franchir. Jizō les prend donc sous sa protection et les cache dans les replis de sa robe. cela concerne donc non seulement les enfants morts, mais aussi les morts-nés, les fausses couches, les avortements et parfois par extension les femmes mortes durant leur accouchement.

http://lock07.free.fr/Photos%20Japon%20Aout%202007/382%20-%20KOYA%20SAN%20-%20Okunoin%20Manto-kuyo-e.jpg               Statues de Jizō au festival des bougies Okuno-in manto kuyo-e du Mont Koya (cf article dédié).

Jizō a un visage enfantin comme rappel de son rôle protecteur des enfants. Il est de coutume que les mères ayant perdu un enfant confectionnent un bavoir rouge et l'accrochent à une statue de Jizō. Cette tradition a pour objectif symbolique de protéger l'enfant défunt du froid dans son voyage vers l'au-delà. On trouve le plus souvent et fort logiquement des statues de Jizō dans les cimetières. Il est d'ailleurs à noter que ces statues sont souvent regroupées. Ce sont parfois plusieurs dizaines de statues Jizō qui se côtoient de facon à ce que chaque famille en deuil pour se recueillir auprès d'une statue spécifiquement dédiée. Parfois, il est possible d'apercevoir des statues de Jizō sans bavoir, mais avec un jouet déposé à ses pieds. Ce don est effectué par des familles dont l'enfant gravement malade s'est rétabli. Jizō est donc aussi devenu progressivement par extension le protecteur des enfants malades et le jouet constitue une forme de remerciement pour la bénédiction qu'il apporté.

http://lock07.free.fr/Photos%20Japon%20Aout%202007/615%20-%20KAMAKURA%20-%20Hase%20dera.jpg           Centaines de statues de Jizō, regroupées autour de Bouddha, au temple Hase-dera de Kamakura.

http://lock07.free.fr/Okami/Tairyuji10s4592(Medium).jpg
Enfin, les voyageurs ont aussi fait de Jizō leur protecteur. Tout comme il aide les enfants à traverser le fleuve Sanzu, les voyageurs se sont placés sous sa protection pour parcourir les routes pleines de danger, que ce soit des aggresseurs, des voleurs ou des démons. Ainsi, on croise régulièrement sur les routes de la campagne japonaise des statues de Jizō, qui sont cette fois-ci isolées. Parfois, sur les grands axes, des petits sanctuaires ont été construits et lui sont dédiés. Enfin, les pompiers en ont plus récemment fait aussi leur protecteur, par analogie entre les flammes de l'enfer et les flammes des incendies contre lesquels ils luttent.

http://lock07.free.fr/Okami/Jizo.jpg                    Statues de Jizō sous le soleil couchant, avec vue sur le Mont Fuji en arrière-plan dans Ōkami.

Il est tout à fait logique de retrouver des statues de Jizō dans Ōkami, étant donné son importance au Japon. On peut en apercevoir en de très nombreux endroits, le long des routes notamment. Jizō étant traditionnellement toujours représenté sous forme de statue, c'est une image souvent utilisée dans les jeux vidéo pour indiquer un état de pétrification. Ceci explique par exemple pourquoi Mario se change en statue Jizō lorsqu'il se pétrifie avec son costume de Tanuki dans Super Mario Bros 3. Et c'est ainsi que les personnages pétrifiés dans Ōkami sont représentées par une image de Jizō lorsqu'on les voit de loin.

http://lock07.free.fr/Okami/Statuejizo.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aiyana 07/10/2010 15:51


Merci beaucoup pour votre réponse ainsi que pour votre explication.

En effet je comprend mieux désormais, et je n'aurai pas l'air bête le jour où j'irai au Japon en voyant cela ^^.


Diddu 07/10/2010 20:25



Un 1er séjour est de toute façon un dépaysement complet !


A bientôt,
Diddu



Aiyana 07/10/2010 12:46


Bonjour,

Votre blog est génial, il me permet d'apprendre un peu plus sur la culture japonaise mais également de m'évader et me languir d'y aller ^^.

Une chose m'interroge cependant sur la photo des statues d'enfants avec le Jizo, on voit en premier plan la croix nazie, cela doit concerner la seconde guerre mondiale, mais avez-vous plus de
renseignements à ce sujet? Je suis très curieuse par l'histoire du japon, la croix placée ici symbolise quoi exactement?

Merci pour votre réponse.


Diddu 07/10/2010 14:08



Merci pour ton très gentil commentaire.


 


En fait, la "croix gammée" que l'on voit trèsrégulièrement dans les temples bouddhistes au Japon se nomme Manji et représente l'amour et la compassion (associés au bouddha Amitabha). Le Manji
dérive du Swastika d'origine indienne, lui aussi issu de la religion bouddhiste. Il s'agit même du symbôle utilisé sur les cartes et les plans au Japon pour indiquer les temples de cette
religion, exactement de la même manière que les croix chez nous pour indiquer les églises !


 


En fait, ce sont les nazis qui ont repris et détournés ce symbôle, et non pas le contraire. Note tout de même que la croix gammée tourne dans l'autre sens (vers la droite, alors que le Manji
tourne vers la gauche). On retrouve ce type de croix dans beaucoup d'aspects de la vie religieuse bouddhique à travers le monde, mais cela n'a en réalité rien à voir avec l'utilisation qu'en ont
fait les nazis.


 


J'espère t'avoir renseigné correctement.


Amicalement,



Cyril C. 23/07/2010 08:48


Merci pour ton compliment!


Cyril C. 22/07/2010 17:37


Moi qui croyait que c'étaient de simples bouddhas...et j'avais compris qu'on les habillait pour les protéger du froid...grâce aux blogs qui parlent de Jizô, j'ai évité de faire une bourde dans un
article...!
http://www.terre-des-thes.fr/Le-Blog-de-Terre-des-Thes/le-champ-de-the-et-le-bouddhisme.html


Diddu 22/07/2010 20:26



Ravi de t'avoir appris quelque chose. Ton blog et les photos consultables dessus sont sublimes.



Victor Janine 17/05/2010 01:36


En voyage au Japon, nous avons apprécié ce commentaire riche et bien documenté


Diddu 17/05/2010 08:51



Merci. Profitez bien de votre séjour au Japon !



Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche