Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 16:08
Suite et fin de ce joli conte traditionnel japonais. Retrouvez la première partie ici, la seconde là, et la troisième par ici.

La vieille femme arriva finalement elle aussi sans autre difficulté jusqu'à l'auberge des moineaux dans la forêt de bambou. Le petit moineau la reconnu immédiatement et s'effraya, mais la vieille femme ré-itéra ses menaces. Elle dit au moineau que si elle avait été capable de lui couper la langue une fois, elle pourrait très bien le refaire une seconde fois.

http://lock07.free.fr/Okami/sitakiri19.jpg
Elle exigea d'être recu par les moineaux avec autant d'honneurs que son mari. Le foyer de son mari était aussi le sien, elle l'avait donc hébergé, le moineau s'était permis de manger sa nourriture, et elle estimait donc qu'il était donc du devoir du moineau de lui rendre son invitation. A contre-coeur, le moineau fit servir un repas à la vieille femme. Les autres moineaux entamèrent leur danse, mais avec nettement moins de vigueur et d'enthousiasme que pour son mari.

http://lock07.free.fr/Okami/sitakiri20.jpg


Finalement, après le repas, la vieille femme demanda qu'on lui donne le grand coffre. Le moineau lui proposa de choisir encore le petit et le gros. Mais la vieille femme lui répondit sèchement qu'elle n'était pas aussi faible que son mari, et qu'elle pourrait porter le grand coffre jusque chez elle sans aucune difficulté. Elle le prit donc sur ses épaules, et quitta la forêt. Mais le grand coffre était véritablement plus gros que l'autre, et surtout bien plus lourd.

http://lock07.free.fr/Okami/sitakiri21.jpg
Finalement, elle le posa sur le chemin avant d'arriver chez elle, et désireuse de se reposer un peu, elle l'ouvrit afin de contempler toutes les richesses qui étaient devenues les siennes. Mais au lieu d'un amas d'or comme elle s'y attendait, le coffre contenait des monstres tous plus affreux et répugnants les uns que les autres : des serpents, des fantômes, des kappaset des démons. Terrfiée, la vieille femme eut l'impression de vivre un cauchemar éveillée.

http://lock07.free.fr/Okami/sitakiri22.jpg
Ceci eut un effet radical sur le coeur et l'âme de la vieille femme. Elle réalisa instantanément où sa cupidité et sa méchanceté l'avaient emmenées. Elle implora les dieux de la pardonner. Et les dieux l'entendirent. Ils firent disparaitre les monstres et transformèrent définitivement le coeur de la vieille femme. Celle-ci retrouva le sourire et son âme fut apaisée. Elle prit exemple sur son mari pour devenir aussi bon que lui. Ceci eut aussi pour effet de combler de bonheur son époux, qui savait que sa femme avait un bon fond en elle. On dit qu'à partir de ce jour-là, des moineaux venaient régulièrement leur rendre visite et qu'ils vécurent le reste de leur vie heureux en leur compagnie.

http://lock07.free.fr/Okami/sitakiri23.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agathe 31/03/2013 18:48

J'ai déjà lu ce conte avec une petite différence: à la fin, la vieille femme ouvre le gros coffre, impatiente, et les démons surgisent. Seulement, cela ne se termine pas sur un fin où la vieille
femme change radicalement de comportement suite à cela, mais elle se fait tout simplement dévorée par les démons. C'est curieux, je trouve !

Sinon, c'est un blog complet qui m'a beaucoup plu et appris. Je félicite votre travail, et vous souhaite une bonne continuation.

Jennifer 20/08/2012 19:52

Il faut dire qu'Okami est un vrai conte animé plein de poésie.

D'ailleurs je recherche l'histoire du chat de la tour abandonnée en vain, je n'arrive pas à la trouver. Auriez-vous connaissance de cette histoire ?
Je précise, même si je pense que c'est inutile ;) : il s'agit d'une immense tour entourée d'eau avec, au sommet, un chat blanc.

Diddu 20/08/2012 20:47



Ce conte figure lui aussi dans Okami. C'est celui qui a inspiré Kabegami, le dieu-chat (http://experience-japon.over-blog.com/article-35060622.html) ou bien encore le célèbre personnage de maitre
Karine dans Dragon Ball. Il est inspiré d'une légende chinoise.



Ginko 20/08/2012 16:28

Je ne sais pas si c'est spécifique à ceux utilisés par Okami mais c'est étonnant de voir le nombre élevé de contes racontant l'histoire de vieux couples n'ayant jamais eu d'enfant.
J'aime beaucoup celui sur le moineau, je l'ai relit avec plaisir. :-D

Diddu 20/08/2012 20:45



Oui, il y a effectivement beaucoup de contes japonais qui commencent avec un couple de petits retraités sans enfant. Est-ce que cela fait écho à la place prépondérante qu'occupent les enfants
dans la culture japonaise (et asiatique de manière plus générale) ? La plupart du temps, l'arrivée d'un enfant dans ces contes est vécue comme un cadeau du ciel, des dieux, et le plus grand
bonheur que puisse avoir une famille.



Jennifer 02/08/2012 22:38

C'est une très belle histoire, merci pour cette découverte !

Muhammad 08/02/2010 13:49


Superbe histoire, j'ai adoré :-)

Votre site est magnifique! Je l'ai découvert par hasard et je me suis de suite abonné au flux RSS. J'adorais lorsqu'on me racontait des petites histoires étant petit, et c'est maintenant mon tour
d'en raconter :-) Et comme je suis passionné par le Japon, votre site nous comble de bonheur !

Continuez ainsi, et comme je suis plutôt un lecteur silencieux, je vous prie de considérer chacune de mes futures visites sur votre blog comme un merci!

Muhammad.

PS: D'où tirez-vous les images agrémentant cette histoire, est-ce que l'anime est disponible en ligne ?


Diddu 08/02/2010 23:02


Merci beaucoup pour votre commentaire. Je suis très touché par votre soutien et vos encouragements. Je suis heureux de pouvoir partager ma passion pour la culture japonaise avec d'autres
personnes.

En ce qui concerne les images, non, il n'existe pas d'anime à ma connaissance. Les images proviennent d'un site internet étranger.


Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche