Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 16:06
Minamoto no Yoshitsune est le véritable nom de celui qui est passé à la postérité dans le folklore nippon sous l'identité d'Ushiwaka.
Il vécu à la fin de la période Heian et au début de la période Kamakura, de 1159 à 1189 pour être précis. Il appartient à une famille nombreuse, et son apparenté le plus célèbre est son demi-frère Minamoto no Yoritomo, qui fut le premier shogun du Japon et fonda l'époque Kamakura (cf l'article sur le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū).


Minamoto no Yoshitsune nait en 1159, quelques mois tout juste avant la grande rébellion d'Heiji où le clan Minamoto fut décimé. Minamoto no Yoshitsune fut épargné, et placé dans un temple de moines guerriers à qui on confia son éducation. C'est là qu'il fut baptisé Ushiwaka, nom qu'il porta donc dès son plus jeune âge et qu'il garda toute sa vie.
Son demi-frère quand à lui, Minamoto no Yoritomo fut exilé dans la province d'Izu. N'ayant jamais accepté la défaite de son clan, il s'organisa afin de rétablir l'honneur des Minamoto.

Minamoto no Yoshitsune alias Ushiwaka ne connaissait pas de vue son demi-frère, mais entendit parler de son entreprise, et dès qu'il fut en l'âge de le rejoindre, il se rallia à son combat pour leur famille. C'est en allant à sa rencontre qu'il croisa le moine guerrier Benkei et se lia d'amitié avec lui. De l'union de leurs forces, ainsi que des autres membres de la famille et de tous leurs alliés, débuta la grande guerre de Genpei, qui dura 5 ans et vit les
Minamoto s'opposer à leur grande famille rivale, les Taira.


Ushiwaka est resté très célèbre pour les exploits guerriers qu'il accomplit à cette époque. Il remporta personnellement plusieurs batailles décisives au cours de cette guerre et acquis ainsi de son vivant un grand prestige. Mais ses techniques de combat, héritées de son éducation auprès des moines guerriers étaient anticonformistes et passèrent mal au sein de la classe des samouraïs, très attachés au respect des règles du combat traditionnel.


Ainsi, c'est
Minamoto no Yoritomo qui prit les règnes du pouvoir et qui, en s'installant à Kamakura, marqua l'entrée du Japon dans son ère féodale, qui dura jusqu'au XIXème siècle. La classe dirigeante devenait avec lui les samouraïs, et en 1192, il devint le premier shogun du Japon.

Pendant ce temps, Ushiwaka bénéficiait tout de même d'un grand prestige, et son demi-frère s'inquiétait de cela, craignant que cela n'empiète sur sa propre image. Une rivalité croissante apparue bientôt au grand jour entre les 2 demi-frères, et bientôt Minamoto no Yoritomo fit pourchasser Ushiwaka, qui se vit contraint de prendre la fuite. En 1189, Ushiwaka ne comptait plus qu'une poignée de fidèles, parmi lesquels son compagnon de toujours, Benkei. Le 15 juin de la même année, ils se retrouvaient encerclés dans le château de Fujiwara, et la situation était désormais désespérée. Ushiwaka décida de se donner la mort par sacrifice rituel (seppuku) plutôt que d'être tué par son demi-frère ennemi. Afin de lui en laisser le temps, Benkei lança un dernier assaut dans lequel il laissa la vie. On ne sut finalement jamais si Ushiwaka eut le temps de se donner la mort ou fut tué par son rival.


Toujours est-il que le 27 juillet de la même année, sa tête fut exposée en triomphe par Minamoto no Yoritomo à Kamakura.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bsihop-hime 14/07/2010 14:03


Merci à vous pour toutes ces informations ^^

Voila pourquoi on voyait le nom de Ushiwakamaru dans les croquis d'essais dans les cadeaux d'Issun. En tout cas, son histoire est fascinante !!
Pourriez-vous me conseiller un livre traitant sur Minamoto no Yoshitsune et surtout sa première rencontre avec Benkei ?

Merci d'avance et bonne continuation ^^


Diddu 14/07/2010 15:46



Merci pour ton commentaire.


Je compte justement ouvrir une rubrique consacrée à la littérature japonaise ou traitant du Japon dès que j'aurais un peu de temps. Nous avons la chance qu'un excellent interprête français (René
Sieffert) ait traduit quelques uns des plus beaux romans et livres d'histoires du Japon en français.


En ce qui concerne la lutte entre les Taira et les Minamoto, puis l'histoire des Minamoto, je ne peux que te recommander Le dit de Hôgen et Le dit de Heiji (les 2 ouvrages ont été regroupés en un
seul volume en France) qui détaillent cette période très riche de l'histoire du Japon.


En ce qui concerne le nom Ushiwakamaru, c'est effectivement le nom que portait Ushiwaka enfant, lorsqu'il fut recueilli par les moines guerriers.



Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche