Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:15

Le scénario de Momohime dans Muramasa reprend à son compte plusieurs clichés traditionnels de la femme au Japon. Promise à un mariage arrangé, elle va s'affirmer et acquérir son indépendance par les armes, symbolisant la lutte que cela représente dans une société japonaise où elle n'est promise qu'à une vie de soumission. Sans faire de révélation sur le dénouement de son histoire, ce mariage n'aura finalement pas lieu et Momohime va finalement faire des choix qu'elle imposera.

 

http://lock07.free.fr/Muramasa/momohime.jpg

 

La destinée de Momohime est une métaphore de la place de la femme dans la société japonaise. Si la défaite de 1945 lui a octroyé un certain nombre de droits tels que le statut de citoyenne, le droit de vote ou bien encore le droit d'éligibilité, elle n'est pas encore l'égale de l'homme, au moins dans les consciences, et aussi paradoxal que cela puisse être, principalement dans celles des femmes elles-mêmes. Il faut dire que les changements qui résultent de l'occidentalisation du pays se confrontent à des siècles d'us et coutumes, où les femmes naissaient, vivaient et mourraient en étant soumises aux hommes. D'abord soumise à son père, la jeune fille ne quittait en effet le foyer parental que pour se retrouver sous l'autorité de son mari dans une union d'ailleurs souvent arrangée et dans laquelle elle n'avait rien à dire, avant de devoir obéir à ses propres fils. Son rôle se limitait principalement aux tâches domestiques. Le code de la famille redigé durant l'ère Meiji lui ordonnait d'être toujours souriante, prête et disponible pour son époux, affairée dans la journée en son absence, de telle sorte à ce que celui-ci, après sa journée de travail, trouve tout confort à son retour au foyer. Il a donc fallu attendre la seconde moitié du XXème siècle pour que les jeunes filles accèdent à une éducation similaire à celle des garçons et puissent s'émanciper, devenir indépendantes et accéder à des postes à responsabilité dans la société japonaise. Le seul échappatoire consistait à rentrer dans les ordres et devenir nonne.

 

http://data0.jeblog.fr/berenice/mod_article1323749_1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche