Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 15:14

Un torri est la porte d'entrée traditionnelle de tout sanctuaire shintoïste japonais. C'est une sorte de grand portail, peint le plus souvent d'une vive couleur rouge nommée vermillion. Les toriis ont une symbolique très importante. Ils délimitent en effet le monde terrestre physique et le monde spirituel imprégné par les dieux (les kamis). C'est un élément incontournable du shintoïsme et de la culture nippone de manière générale.

http://lock07.free.fr/Photos%20Japon%20Aout%202007/126%20-%20MIYAJIMA%20-%20Itsukushima%20jinja.jpg                  Le Torii d'Itsukushima sur l'ile de Miyajima, considéré comme l'un des plus beaux au monde.

Il existe de nombreuses sortes de toriis, à l'architecture plus ou moins complexe et travaillée. Certains sont tout simplement constitués de 2 piliers sur lesquels reposent une barre horizontale. D'autres multiplient le nombre de piliers et/ou le nombre de barres. Certains utilisent des barres courbes au lieu de barres toutes droites. Et les finitions peuvent être l'objet de beaucoup de soins.  Ainsi, même si une classification officielle existe, il n'est pas erroné de dire qu'il existe autant de styles de toriis que de sanctuaires shintoïstes. Mais tous ont pour point commun d'être la porte d'entrée vers le monde des dieux. Il est d'ailleurs essentiel de franchir le torii une deuxième fois en partant pour revenir dans le monde terrestre. Si vous pensez repartir par un autre chemin au retour, alors il ne faut pas passer sous le torii pour pénétrer dans l'enceinte du sanctuaire.


http://lock07.free.fr/Okami/Tori.jpg

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/25/1340226891-pcsx2-r50372012-06-2023-12-06-55.jpg

 

En tant que jeu reposant principalement sur la mythologie shintoïste, il est tout à fait logique de croiser de nombreux torii dans Ōkami. Là encore, ils délimitent des enceintes sacrées et le jeu rend particulièrement bien compte de cela, puisque passer sous un torii ou à côté modifie notre perception du décor qui se trouve derrière et débloque l'accès à certaines zones.

http://lock07.free.fr/Okami/Otori.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
a travers la lecture de votre blog, très enrichissant au sujet de la mythologie japonaise (et pour se retrouver dans les méandres des références présentes dans Okami), j'ai remarqué une incohérence assez importante que je trouve utile de souligner.

En effet vous vous référez aux mythes ou aix sanctuaires "shintoïste" tout au long de vos articles mais les légendes des anthologies du Kojiki et du Nihonshoki, les torii ou les jinja ne sont bel et bien pas des récits ou édifices"shintoïste" mais Shintô.

En effet il ne faut pas confondre le shintoïsme, ou shintô d'état aussi appelé Kokka shintô instauré au XIVe dans un but politique en direction de l'occident, et le Shintô, la religion ethnique japonaise de laquelle sont tirés les mythes et légendes autour duquel s'articulait la cour et les pratiques communautaire depuis le VIe siècle.
Cela peut paraître futile mais veuillez me croire ces deux termes sont radicalement différents.

Je trouve cela important de le faire remarquer afin de ne pas induire vos futurs lecteurs en erreur, surtout que cette confusion est faites bien trop fréquemment même dans le milieu de la japonologie (au même titre que la confusion entre temple et sanctuaire)
Répondre

Présentation

  • : Expérience-Japon
  • Expérience-Japon
  • : Venez découvrir le Japon et rêver un peu
  • Contact

Recherche